Quelle est la meilleure façon d’apprendre l’italien ? Voici une petite sélection de recommandations utiles pour vous aider dans l’apprentissage de cette langue.

Bien sûr, séjourner en Italie, des séjours linguistiques ou des cours de langue locale sont les meilleurs moyens de s’immerger pleinement dans la langue, de parler à des locuteurs natifs et d’être obligé de parler italien. Mais vous n’avez pas nécessairement besoin d’aller en Italie tout de suite. Même à la maison, il existe des moyens d’entrer en contact avec des personnes italophones.

Ruth Imschweiler a cherché des « partenaires en tandem » : « Par le biais d’un site web, j’ai cherché des contacts avec des femmes italiennes qui, à l’inverse, veulent apprendre l’allemand. Par e-mail, nous nous échangeons dans l’autre langue et nous nous corrigeons mutuellement. Cela rend l’apprentissage des langues très réel et divertissant, et vous apprenez à connaître des gens sympathiques. »

Monika Even a un soutien musical : « Je chante dans le chœur italien, les paroles m’aident à apprendre la langue ».

Götz Rauch ( » Je me suis abonné à une page Facebook italienne « ) et Petra Kawecki ( » Je continue à regarder des vidéos YouTube de gens du pays « ) utilisent les médias sociaux. Vous y apprendrez des expressions familières utiles et vous vous tiendrez au courant des derniers sujets.

Anja Weinberger a trouvé une méthode d’apprentissage culinaire : « Mon amie italienne et moi cuisinons parfois ensemble, dans la cuisine on ne parle qu’italien ».

Il peut aussi aider, comme Christina Bredow, à prendre l’initiative et à organiser une rencontre italienne : « J’ai fondé un incontro italiano pour élargir et approfondir notre vocabulaire ».

Utilisez tous les canaux sensoriels !
Eva-Patricia Linner

Plus il y a d’activation des sens dans l’apprentissage des langues, plus il y a de chances que le contenu soit stocké en mémoire. Utilisez différents médias dans différentes situations.

Thomas Rossi-Klein : « Ecouter de la musique italienne ou la radio italienne. De nombreuses stations de radio (Rai Radio 3, Radio Colonia, RSI, Radio Italia) diffusent des podcasts qui peuvent également être entendus sur la route – en conduisant, en salle d’attente, dans le métro. Regardez des films italiens dans leur langue originale. Cela aide à se familiariser avec le son du langage. »

Ute Blankenburg combine l’auditif et le visuel : « Écoutez des livres audio avec des histoires courtes pour lesquelles il y a aussi un livre de lecture. »

Fixez-vous des objectifs réalistes et appréciez peu de progrès.
Heidi Zibung

Ursula Weinberg : « Je consacre 15 minutes par jour à la langue italienne. Ça m’aide à apprendre plus de deux heures à la fois. » Chaque apprenant a son propre rythme d’apprentissage et une allocation de temps différente. L’essentiel, c’est de ne pas se surmener : les petits succès durables sont plus efficaces que les marathons d’apprentissage complets, mais de courte durée.

Au début, il n’est pas important de comprendre chaque mot. Concentrez-vous sur le contexte. Certaines significations ne deviennent apparentes qu’une fois que l’ensemble a été compris. Juliane Lyding dit : « Apprendre de nouveaux mots en contexte avec des phrases d’exemple. Grouper le nouveau vocabulaire, par exemple par parties du corps, transport, etc.

Faites de petits devoirs quotidiens, comme le recommande Heidrun Baumann : « Essayez de traduire les tâches quotidiennes en italien ».

Parlez librement à partir de votre estomac.
Christiane Mock

Il n’est pas toujours facile de surmonter ses propres barrières linguistiques. Comme le dit Heinrich Eichinger : « N’ayez pas d’inhibitions lorsque vous parlez. Les erreurs sont pardonnées et on n’apprend que des erreurs de façon durable. » En général, les Italiens sont très contents si vous essayez de communiquer avec eux dans leur langue nationale. Il n’est pas nécessaire que ce soit un italien parfait : Les erreurs peuvent avoir un effet sympathique !

Un très bon conseil vient de Wolfgang Gerster : « Activer les connaissances existantes dans d’autres langues pour les utiliser dans la pratique de la lecture et de l’expression orale ». Les mots d’autres langues que vous connaissez, en particulier le roman, peuvent vous aider à trouver le bon mot italien : Vous activez ainsi vos connaissances interlinguistiques et recherchez des ponts d’ânes d’autres langues.

En parlant de ponts d’ânes, utilisez-vous aussi des mnémoniques ? Ceux-ci aident à se souvenir plus facilement d’un mot ou d’une expression. Götz Rauch donne un bon exemple : « Le maïs s’appelle granturco : un grand Turc se tient dans le champ de maïs. »

Ce conseil de Peter Stadler vous aidera peut-être aussi à améliorer vos compétences orales : « Créez votre propre portfolio d’idiomes et apprenez-les par cœur ».

Chaque apprenant doit s’explorer.
Prof. Manfred Groser

Il existe de nombreuses méthodes qui vous aident à vous souvenir du vocabulaire, à pratiquer les règles de grammaire ou à entraîner votre compréhension orale et écrite. Beaucoup d’entre eux font de l’apprentissage une affaire ludique. Peut-être aimeriez-vous essayer les méthodes suivantes :

Silke Eschweiler conseille : « J’apprends le vocabulaire à l’aide d’un système de fiches, dans lequel le vocabulaire connu est toujours trié un compartiment plus loin et est répété plus tard, mais le vocabulaire non connu est recherché quotidiennement ». Il y a aussi des applications ou des entraîneurs de vocabulaire en ligne.

Erika Walthart dit : « Prenez deux cubes : Les nombres d’un cube représentent les différentes personnes qui doivent être conjuguées (1 pour io, 2 pour tu, etc.) ; l’autre cube est décoré de six formes temporelles différentes (par ex. indicativo presente, futuro semplice, etc.). Une fois les dés lancés, le verbe sélectionné doit être conjugué dans la forme du temps coupé en dés et la personne coupée en dés. » Dans la variante simple, un seul dé est nécessaire : la forme de temps est déterminée avant que les dés ne soient lancés et que le verbe ne soit conjugué chez la personne qui a été lancée.

Hannes Wagner :  » La rétrotraduction contrôlée prend du temps et est fastidieuse, mais si elle est appliquée de manière cohérente, elle est très efficace : Parcourez le texte italien en détail et écrivez tous les mots inconnus, les nouvelles significations, les idiomes et les phrases dans un livret de vocabulaire ou sur des fiches ; cherchez les caractéristiques grammaticales et notez-les séparément ; traduisez le texte en allemand et laissez-le quelques jours ; entre-temps apprenez le vocabulaire et les phrases qui ont été écrites ; traduisez enfin le texte allemand en italien et comparez votre propre traduction avec le texte original. Les erreurs sont analysées et notées séparément avec les corrections appropriées. »

Brigitta Dege : « Je suis tombée amoureuse du son de la langue italienne. Elle est comme une danse pour moi. En tant que danseuse, je me sens très inspirée. Parfois, je danse les mots dont j’ai du mal à me souvenir. »

Il est important qu’il soit bon, que j’aime un texte, qu’une chanson me touche, qu’un dialogue m’intéresse.
Hermann Stieß

Oui, le contenu de l’apprentissage doit vous intéresser, avoir une pertinence personnelle. Les émotions jouent un rôle central dans l’apprentissage. Combinez l’italien avec les choses et les activités que vous aimez et dont vous êtes enthousiaste.

Sigrid Spitz dit : « Lisez ce qui vous intéresse, que ce soit des carnets de voyage, des recettes ou des films, dans la langue cible ».

Le conseil d’Anja Weinberger est : « Écrivez des textes courts sur un sujet qui vous concerne. »

Sabina Lorenz lit ses livres pour enfants préférés en italien ou combine l’apprentissage des langues avec son hobby : « Achetez des livres pour enfants en italien que vous aimiez auparavant en allemand. L’histoire est alors assez simple avec peu de sauts temporels exigeants et vous pouvez vous concentrer davantage sur la langue. Ou achetez des magazines sur un sujet de prédilection (par exemple Le idee di Susanna pour l’artisanat) : vous pouvez les utiliser pour acquérir le vocabulaire de votre hobby et apprendre quelque chose de nouveau en même temps. »

Connaissez-vous déjà la variété des produits Adesso ?

  • Avec le magazine de langue Adesso et le formateur audio, vous pouvez lire, écouter et pratiquer l’italien. Le contenu est également disponible dans l’application.
  • Le cahier d’exercices Adesso Plus offre 24 pages d’exercices d’italien – maintenant aussi numériques !
  • Vous pouvez vous immerger en italien avec les cours de langue Adesso sans horaire ni livre de vocabulaire.
  • Vous trouverez des livres, des films, des jeux italiens et bien d’autres choses encore dans notre magasin de langue.
  • Vous pouvez pratiquer le vocabulaire avec l’entraîneur de vocabulaire Adesso.
  • Avec l’application La parola del giorno vous apprenez un nouveau mot italien chaque jour.
[Total : 1    Moyenne : 4/5]