metier-voyage

Le secteur de l’immobilier permet d’exercer des activités variées et est en perpétuelle demande de nouvelles recrues. Ce domaine exige des compétences en relation client ou encore en négociation. Envie d’en savoir plus à ce sujet ? Focus sur 3 métiers de l’immobilier.

Le négociateur immobilier

Son rôle est de rechercher des biens ou des terrains à vendre ou à louer. Appelé aussi “courtier en immobilier”, ou encore “prospecteur foncier”, il est bien souvent employé par les agents immobiliers mais aussi par des promoteurs constructeurs afin de vendre des futurs logements sur plans.

De la location d’un local commercial à l’achat d’une maison en construction, le négociateur immobilier doit en premier lieu estimer le bien. Il lui faut donc avoir une connaissance approfondie des prix du marché et des dernières normes en matière de construction pour pouvoir faire une évaluation correcte. Il organise ensuite les visites, conseille ses clients et les accompagne jusqu’à la signature de l’acte de vente en gérant la partie administrative. Il est en fait l’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur, ou entre le propriétaire et le locataire. Ce métier nécessite d’être persuasif et organisé. Les horaires sont irréguliers et demandent parfois de travailler le week end.

Côté formation, il n’y a pas vraiment de route tracée pour exercer en tant que négociateur immobilier. L’expérience commerciale fera avant tout la différence. Néanmoins, un BTS Professions Immobilières, une licence dans le domaine de l’immobilier ou encore une formation en école de commerce sont très appréciées.

Le juriste immobilier

La plupart des métiers du domaine immobilier requièrent des connaissances juridiques, mais ils ont tout de même besoin d’un spécialiste en la matière. Le juriste immobilier peut être employé par des promoteurs pour ses connaissances en droit de l’urbanisme et de la construction afin que leurs projets soient menés à bien. Mais il travaille plus généralement au sein d’une agence immobilière afin de rédiger les contrats, les conventions, ou encore régler les contentieux. Il apporte ses compétences pour prévenir, protéger et conseiller.

Pour avoir ses chances dans ce métier, il faut atteindre un niveau Bac+5 dans le domaine du droit immobilier. On conseille après une licence en droit immobilier de poursuivre par un master professionnel comme un master en droit de l’immobilier ou un master droit de l’environnement et de l’urbanisme. Dans tous les cas, la maîtrise de la langue anglaise sera nécessaire.

L’aménageur lotisseur

Appelé aussi “aménageur foncier”, l’aménageur lotisseur établit en premier lieu la division de parcelles pour les vendre par lots. Il doit pour cela prendre en compte plusieurs critères comme les normes environnementales ou encore les contraintes d’urbanisme. Il accompagne son projet d’un plan de financement et doit faire une estimation de travaux nécessaire pour la création du réseau d’eau, d’électricité et le réseau routier. Il se charge également de la partie administrative comme la viabilisation des lots, ainsi que de leur commercialisation : un métier très complet !

On peut accéder à cette profession à la suite d’un Bachelor gestions et transactions immobilières ou en business développement spécialisation chargé(e) de gestion et de négociation immobilière. Par le cursus universitaire, des masters sont possibles comme le Master professionnel en droit de l’immobilier parcours droit de la construction et de l’urbanisme de Créteil. Des écoles privées et spécialisées, comme l’IMSI, proposent également des formations dans ce domaine.

Il existe bien d’autres métiers dans le domaine de l’immobilier, allant de la gestion à la transaction immobilière. Renseignez-vous !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]